Retour sur le colloque «Tourisme et patrimoine immatériel : tisser des liens durables»


Par

Sophie Lemercier
Agente de développement et coordonnatrice à la formation continue


Partager

Activités | Formation - 21 février 2024


Les 12 et 13 février derniers, la région de Lanaudière a été l’hôte du colloque « Tourisme et patrimoine immatériel : tisser des liens durables ». Cet événement a été organisé par la Société du réseau Économusée et supporté par de nombreux partenaires, dont Culture Lanaudière.

En après-midi du lundi 12 février, une formation animée par le Conseil québécois du patrimoine vivant a mis la table au colloque. En effet, plus d’une quarantaine de personnes, issues du milieu de la culture, du tourisme et des municipalités ont pu en apprendre davantage sur la vitalité que peut apporter le patrimoine immatériel auprès des collectivités. Dans la soirée, une veillée de danse, animée par Philippe Jetté, intervenant en traditions vivantes bien implantées dans la région, a permis aux participants une immersion dans le patrimoine vivant lanaudois de façon joyeuse et très physique!

Le lendemain, ce sont plus de 100 personnes qui ont écouté et participé aux échanges en lien avec les présentations des nombreux panélistes invités, autant en présence qu’en virtuel. Parmi ces derniers, nommons la présentation faite par notre directrice, Andrée Saint-Georges et Denis Brochu, directeur général de Tourisme Lanaudière, qui ont expliqué le cheminement fait par nos deux organisations afin de mettre en valeur et promouvoir le tourisme culturel. Plusieurs conférences ont soulevé des questions et enjeux intéressants comme : le paradoxe entre préservation des patrimoines et viabilité économique, le surtourisme, l’écoresponsabilité. Le colloque s’est terminé par un mot de clôture de madame Agathe Sauriol, présidente de Tourisme Lanaudière, qui, tel un envoi en mission, a émis le vœu que les acteurs du tourisme et du patrimoine immatériel se rencontrent, sans tarder, afin de continuer les échanges initiés lors du colloque afin que l’objectif de tisser des liens puisse se réaliser. Espérons que ses mots trouveront des échos!

 


Crédit photo : Culture Lanaudière | Prise lors de la formation « Le patrimoine vivant pour la vitalité des milieux », du 12 février 2024.


Articles connexes


La gouvernance des organismes culturels – Un apprivoisement gagnant

Pourquoi suivre une formation professionnelle?

Notre circuit découvertes à Saint-Jacques
← Voir tous les articles



Restez à l’affût des actualités culturelles en vous abonnant à notre infolettre !


Adhérez à l’infolettre