Mélanie Boucher - La grande roue : Le centre de recyclage de la chanson traditionnelle
Mélanie Boucher - La grande roue : Le centre de recyclage de la chanson traditionnelle
Mélanie Boucher - La grande roue : Le centre de recyclage de la chanson traditionnelle

Mélanie Boucher - La grande roue : Le centre de recyclage de la chanson traditionnelle

Discipline(s) :
Patrimoine vivant

Description de l'activité :

LA GRANDE ROUE : LE CENTRE DE RECYCLAGE DE LA CHANSON TRADITIONNELLE

L’artiste Mélanie Boucher fait vivre aux jeunes une expérience qui leur permet de prendre part à sa démarche artistique en les initiant à la transmission et l’actualisation de la tradition chantée au sein de la communauté.

Elle leur propose de participer à la construction collective d’un centre de recyclage des chansons traditionnelles qui servira aux enfants et adolescents du futur.

Par leur interprétation des chansons, les élèves peuvent ajouter leur personnalité à une tradition vivante.

Avant la venue de Mélanie Boucher, une vidéo est transmise au groupe pour présenter l’artiste et l’atelier.

Étapes :

  1. Découvrir, avec l’artiste, l’utilité de la chanson traditionnelle à des fins de divertissement, d’apprentissage, de relaxation et d’accompagnement de la danse et du jeu en écoutant des enregistrements d’archives datant des années 1960.
  2. Classifier cinq chansons brèves parmi le répertoire entendu (ex. : Savez-vous planter des choux, Ma petite vache a mal aux pattes, La poulette grise, etc.) à l’image des centres de recyclage de matériaux qui comprennent différents bacs : 1) pour danser, 2) pour jouer, 3) pour apprendre et mémoriser, etc. L’artiste dirige les jeunes pour faire des liens avec leur propre tradition chantée.
  3. Sélectionner une chanson que le groupe apprend ensuite accompagné par l’artiste.
  4. Enregistrer cette chanson pour que les jeunes du futur puissent l’entendre dans 10 ans ou même 200 ans!

Plusieurs jeunes de différentes écoles peuvent participer à cette cocréation avec l’artiste. En cumulant les participants au fil des rencontres, ce projet se transforme en œuvre collective.

Les jeunes vivent la démarche de l’artiste en s’appropriant le répertoire d’autrefois, en le projetant dans le futur à leur façon, selon leur interprétation, et en faisant des prises de conscience et des liens avec leur propre tradition.

Quelques unes des archives de La Grande roue sont déjà disponibles : www.tradonsensemble.com/la-grande-roue

 


Durée de l'activité :

45 minutes à 1 h15 selon le niveau et l'horaire des cours


Nombre de participant.e.s maximal :

40


Coût :

515 / jour


Milieu(x) : En classe et parascolaire

Niveau scolaire :
  • Préscolaire
  • Primaire 1er cycle (1ere et 2e années)
  • Primaire 2e cycle (3e et 4e années)
  • Primaire 3e cycle (5e et 6e années)
  • Secondaire

Inscrit.e au Répertoire culture-éducation

Langue.s dans laquelle ou lesquelles l'activité peut être offerte :
Français


Informations additionnelles :

Mélanie Boucher est une chanteuse lanaudoise porteuse d’une tradition familiale chantée qu’elle a exportée vers la sphère publique. En 2017, elle conçoit une plateforme de diffusion et de transmission de la chanson, de la danse et du jeu traditionnels nommée « Tradons ». Elle participe aussi à la création du projet « Chansons et réflexions intimes, dans un salon ouvert! » dans lequel elle est chercheuse et interprète. En 2019, elle créer et offre "La Petite semain trad" un camp de jour en traditions orales offert au 5 à 12 ans. En 2020, elle réalise le projet de recherche et d’exploration « Créations artistiques et transmission identitaire grâce aux chansons de l’enfance! » qui se concrétise par la création de nouveaux ateliers jeunesse.
Sa démarche d’artiste s’inscrit dans la médiation culturelle. Elle part d’une tradition vivante, la chanson traditionnelle canadienne-française. Elle la fait revivre comme mode d’expression de la société contemporaine et comme moteur d’autres pratiques traditionnelles, telles que la danse et le jeu. Elle identifie des traditions répandues par le passé et les réunit dans des ateliers alliant spectacle et médiation afin d’en faire un outil de transmission pérenne. Ensuite, elle ajoute à ces trésors les pratiques de la société québécoise et plus particulièrement celles de Lanaudière.
Ses créations se font par la mise en mouvement du spectateur comme participant. Mélanie Boucher lui permet de se reconnaître à travers sa personne et de s’approprier les trésors des traditions qu’elle lui présente. L’intégration des réactions et de la personnalisation des participants vient ajouter une particularité aux œuvres et à la démarche artistique de la chanteuse.

Mélanie Boucher est aussi étudiante en psychologie à l'UQTR.  Elle travaille comme assistante de recherche sur un projet portant sur le bien-être psychologique et la santé mentale optimale dans les différents milieux scolaires. Elle connait  bien  le référentiel de "l'agir compétant" et le "référent ÉKIP" qui proposent le développement de diverses compétences autant pour les professionnels de l'éducation que pour les élèves dans le but d'assurer la persévérance et la réussite scolaire. Ses ateliers tiennent compte des différentes dimensions de ces deux référents autant pour elle qui transmet que pour les élèves qui apprennent. Lorsqu'elle entre en interaction avec les enfants, elle remarque immédiatement leurs forces, les fait ressortir et les utilise durant l'activité, ce qui facilite la transmission, l'intégration et le contact social positif. À la fin de l'atelier, les sentiments d'autonomie et d'autoefficacité des élèves sont maximisés et se ressentent. L'enfant repart avec un bagage chanté, dansé et joué, mais aussi avec un sentiment d'être autonome et compétent pour transmettre son nouveau trésor et l'actualiser. Les ateliers de l'artiste enlèvent toute pression de performance face aux arts chantés et dansés. Ce qui est valorisé, c'est le mouvement des participants. Apprentissage,  développement moteur et activité physique s'entremêlent autour de la chanson, la danse et le jeu traditionnels.




Biographie :

Mélanie Boucher est une chanteuse au répertoire traditionnel lanaudois. Plusieurs des chansons de son répertoire lui viennent de son grand-père. D’autres, entendues dans Lanaudière, ont marqué son oreille. On peut actuellement la reconnaître comme conceptrice de Tradons, du camp de jour La P’tite semaine trad et en tant qu’interprète et coauteure dans le projet « Chansons et réflexions intimes, dans un salon ouvert ! » Elle est aussi membre fondatrice du groupe de chanteurs traditionnel « Les Pas couchables ». Une de ses grandes passions : la transmission de la chanson, de la danse et du jeu traditionnel à la population et plus particulièrement aux enfants ! « Les enfants forment l’avenir de notre société, aussi bien leur faire vivre et palper la tradition !» DÉMARCHE ARTISTIQUE : Ma démarche d’artiste dans ma communauté s’inscrit dans celle de la médiation culturelle. Je pars d’une tradition vivante pratiquée depuis plusieurs siècles, la chanson traditionnelle canadienne-française, et la fais revivre comme mode d’expression de notre société contemporaine et comme moteur d’autres pratiques traditionnelles, telles que la danse et le jeu. Mon rôle est d’identifier des traditions largement répandues par le passé - la chanson, la danse et le jeu traditionnels - et de les réunir dans des spectacles-ateliers alliant spectacle et médiation culturelle afin d’en faire un outil de transmission pour permettre la pérennité de nos traditions. Pour ce faire, je pars de ce que je suis et des traditions de ma famille et de mon entourage et j’amène ma pratique dans la sphère publique afin de faire refléter le naturel de la tradition dans cette sphère. Ensuite, j’ajoute à ma pratique, les pratiques de la société dans laquelle je vis et plus particulièrement celles de ma région, Lanaudière. Ma démarche artistique est empreinte de l’interaction entre l’artiste et le public, à un point tel qu’on ne distingue plus l’un de l’autre. L’énergie de l’artiste est prêtée aux spectateurs le temps d’une présentation. Plus le spectacle avance, plus les spectateurs deviennent des acteurs de la tradition. Ma création se fait par la mise en mouvement du spectateur comme participant. Je lui permets de se reconnaître à travers ma personne et de s’approprier les trésors des traditions que je lui présente. Son changement de statut, de spectateur à acteur dès le début des spectacles-ateliers, fait preuve d’audace et d’innovation. Il finit par prendre autant de place que l’artiste qui présente. Ma création repose sur la collaboration et sur ma relation de proximité avec le public. L’intégration des réactions et de la participation des spectateurs, qui sont stimulés du début à la fin de mes présentations, vient ajouter une particularité à mes créations et à ma démarche artistique.

Envoyer un message
https://www.calq.gouv.qc.ca/ https://www.mcc.gouv.qc.ca/

Soyez les premiers à être informés sur la culture lanaudoise;
adhérez à notre infolettre!

Nous suivre sur Facebook